STOCKHOLM / HELSINKI (hooly-tech.com) – Nokia NOKIA.HE a réduit ses prévisions de bénéfices pour l’année complète jeudi alors même que le bénéfice sous-jacent trimestriel du fabricant d’équipement de réseau de télécommunications répondait aux attentes dans ses premiers résultats sous la direction du nouveau PDG Pekka Lundmark.

PHOTO DE FICHIER: un logo Nokia est visible au siège de la société à Espoo, en Finlande, le 5 mai 2017. REUTERS / Ints Kalnins / File Photo

La firme finlandaise a également annoncé une nouvelle stratégie dans le cadre de laquelle elle aura quatre groupes d’activités: les réseaux mobiles, les réseaux IP et fixes, les services cloud et réseau et les technologies Nokia, à partir de janvier.

Il a abaissé sa fourchette de perspectives de bénéfices en année pleine de 0,02 euro à un point médian de 0,23 euro par action.

«Nous prévoyons de stabiliser notre performance financière en 2021 et de fournir une amélioration progressive vers notre objectif à long terme par la suite», a déclaré Lundmark dans un communiqué.

La société prévoit de sous-performer son principal marché adressable, à l’exclusion de la Chine, en 2020 dans ses réseaux et ses activités logicielles. Il s’attendait auparavant à légèrement sous-performer.

Nokia et son rival nordique Ericsson ERICb.ST gagnent plus de clients alors que de plus en plus d’opérateurs de télécommunications commencent à déployer des réseaux 5G et le chinois Huawei [HWT.UL] est de plus en plus rejetée par plusieurs gouvernements pour des raisons de sécurité.

Nokia, cependant, a subi un revers au troisième trimestre après avoir perdu face à Samsung Electronics 005930.KS dans le cadre d’un contrat de fourniture d’équipements 5G à Verizon VZ.N.

«Nous avons perdu des parts chez un grand client nord-américain, constatons une certaine pression sur les marges sur ce marché et pensons que nous devons encore accroître les investissements en R&D pour assurer le leadership dans la 5G», a déclaré Lundmark.

La société a réduit ses prévisions de marge opérationnelle pour 2020 à 9% contre 9,5% et pour 2021, une marge opérationnelle de 7 à 10%.

Rival Ericsson a annoncé la semaine dernière des bénéfices trimestriels de base supérieurs aux estimations du marché, aidés par des marges plus élevées et le déploiement de la 5G en Chine, et a déclaré qu’il était «plus confiant» pour atteindre ses objectifs 2020.

Contrairement à Ericsson, Nokia n’a remporté aucun contrat radio sur les marchés chinois très concurrentiels.

Son chiffre d’affaires trimestriel a également diminué en raison de la faiblesse de son activité de services.

Nokia a déclaré que son bénéfice opérationnel de juillet à septembre était stable d’une année sur l’autre à 0,05 euro par action, atteignant le consensus de 0,05 euro dans un sondage Refinitiv.

Reportage de Supantha Mukherjee à Stockholm et d’Anne Kauranen à Helsinki; Montage par Aditya Soni et Keith Weir