Le fabricant de smartphones Xiaomi affirme que les ventes en Chine sont déjà proches de la reprise complète

SHANGHAI (hooly-tech.com) – Le fabricant chinois de smartphones Xiaomi Corp voit des signes d’une reprise des ventes en Chine, a-t-il déclaré mardi, alors que le pays commençait à revenir à la normale après le verrouillage du coronavirus.

PHOTO DE FICHIER: Un homme utilise son smartphone à côté du magasin de la marque Xiaomi dans le centre de Kiev, en Ukraine, le 11 février 2020. REUTERS / Valentyn Ogirenko / File Photo

“Le marché (chinois) est entré dans une phase de reprise complète, et … est déjà revenu à 80 à 90% du niveau normal”, a déclaré le directeur financier Shou Zi Chew lors d’un appel de résultats.

Il a déclaré que les ventes en Chine avaient chuté au premier trimestre en raison de l’impact économique du virus, mais n’a pas précisé dans quelle mesure.

Chew a déclaré qu’il s’attendait à ce que la demande de smartphones soit résiliente à l’échelle mondiale, même si le virus se propageait à d’autres pays. La société prendra un coup dans les ventes mondiales en mars et avril, a-t-il dit, mais s’attend à voir des signes de reprise en mai.

“Si nous prenons référence à l’expérience de la Chine, je pense que la demande de smartphones est résiliente”, a déclaré Chew. “Je pense qu’il va rebondir rapidement.”

Xiaomi a annoncé mardi une augmentation de 27% de ses revenus pour octobre-décembre 2019, au-dessus des attentes des analystes.

Les ventes du quatrième trimestre ont bondi à 56,5 milliards de yuans (8 milliards de dollars) contre 44,42 milliards de yuans un an plus tôt, dépassant les attentes des analystes de 55,6 milliards de yuans, selon les données de Refinitiv.

La société tire environ 60% de ses revenus des combinés mobiles et vend également des publicités en ligne et d’autres matériels grand public.

Le chiffre d’affaires des smartphones a bondi de 23% sur la période à 30,8 milliards de yuans. Hors éléments non récurrents, Xiaomi a gagné 2,34 milliards de yuans au quatrième trimestre, au-dessus des estimations des analystes de 1,88 milliard.

Pour toute l’année, le bénéfice attribuable aux actionnaires de Xiaomi a diminué d’un quart à 10,04 milliards de yuans.

Rival Huawei a annoncé mardi une augmentation de 5,6% de ses bénéfices annuels, sa plus faible hausse en trois ans, pénalisée par la faiblesse des ventes à l’étranger alors que les États-Unis faisaient campagne pour restreindre son expansion mondiale pour des raisons de sécurité.

La croissance à l’étranger a été une stratégie clé pour Xiaomi et d’autres rivaux chinois ces dernières années, le marché domestique des smartphones ayant connu une période de contraction.

Le coronavirus, qui est apparu pour la première fois à Wuhan, en Chine, a tué plus de 37 000 personnes dans le monde et contraint des pays à verrouiller les frontières et à freiner les mouvements. Les entreprises ont souffert des ruptures d’approvisionnement et des fermetures d’usines.

Les analystes s’attendent à ce que les livraisons de smartphones au premier trimestre en Chine diminuent d’environ 40% par rapport à l’année précédente.

Diaporama (2 Images)

Apple a averti le mois dernier qu’il était peu probable qu’elle atteigne ses prévisions de ventes pour le trimestre de mars, car la montée en puissance des usines chinoises qui produisent des iPhones était plus lente que prévu après des semaines de fermetures.

Xiaomi, qui a dévoilé un nouveau smartphone phare 5G, le Redmi K30 Pro, a déclaré le 19 mars que 80% de sa chaîne d’approvisionnement avait repris ses activités. Les fabricants de smartphones chinois espèrent que le marché intérieur, qui se contracte depuis des années, verra une nouvelle vie avec la vente de téléphones compatibles 5G. Counterpoint Research estime que les ventes mondiales de smartphones ont chuté de 14% en février et s’attend à une baisse plus marquée par la suite.

Xiaomi prévoit une émission d’obligations de 8 milliards de yuans pour financer les efforts de prévention des coronavirus, ont déclaré la semaine dernière à hooly-tech.com deux sources au courant de l’affaire.

Rapport de Josh Horwitz; Montage par Louise Heavens, Susan Fenton et Jan Harvey